Abattage d’arbre : prix, technique et réglementation

Parce que les arbres peuvent parfois nuire à notre propriété, il est peut-être utile pour une rénovation de son extérieur de procéder à l’abattage de ces derniers. En effet, s’ils peuvent apporter un peu de fraîcheur lors des périodes estivales, ils peuvent également entraîner un manque sérieux de clarté dans la maison, les racines peuvent faire des dégâts que l’on n’avait pas imaginé au départ.

Sans parler du fait que cela peut aussi nuire à la relation entre voisins puisqu’un arbre trop envahissant pose également des problèmes de ce côté là, etc… Que vous veniez d’acquérir une ancienne maison ou que vous souhaitiez tout simplement donner un petit goût de renouveau à votre propriété, vous êtes intéressés par l’abattage d’arbre ? Vous en saurez plus sur ce sujet, à travers notre article sur renovationutile.com

Technique de l’abattage d’arbre

Doit-on avoir recours à une entreprise d’abattage d’arbre ?

entreprise-d-abattage-d-arbresPour abattre un arbre, il est nécessaire de respecter un certain nombre de consignes de sécurité. En effet, il n’est pas question d’abîmer les infrastructures environnantes. Il serait dommage que ce dernier tombe sur votre maison ou celle de votre voisin.

C’est la raison pour laquelle cela nécessite au préalable une étude approfondie, afin de déterminer où faire tomber cet arbre et de quelle manière. En outre, il faut être équipé des bons outils, à savoir qu’une tronçonneuse performante prévue pour cet effet est requise ou une machine spécifique, que l’on appelle l’abatteuse.

Il est en effet préférable de faire appel à une entreprise d’abattage d’arbre pour faire ce travail, d’autant plus si votre terrain n’est pas très large et que des constructions sont à proximité. Mais aussi pour des raisons de sécurité, un accident est vite arrivé quand on n’a pas l’habitude de traiter ce genre de problématique. Qui plus est, plus l’arbre est grand et volumineux et moins vous aurez de facilité à le faire vous-mêmes.

En outre, les professionnels sont équipés de matériels spécifiques pour éviter tout problème comme des vêtements spécialement conçus pour empêcher les coupures dues aux branches, des casques avec cache-oreille pour se protéger du bruit et un harnais de sécurité (s’il est nécessaire qu’ils montent sur le ou les arbres à couper).

Quelle est la méthode ?

abatteuseLorsque l’on utilise une abatteuse, le processus est largement simplifié : la machine fait le travail quasiment toute seule : elle maintient le tronc à l’aide de ses pinces, puis coupe le tronc qui va rester à la vertical, pour être posé sur le sol par la suite. L’arbre peut alors être dégagé à l’aide de l’abatteuse et d’un porteur.

C’est malheureusement une machine vraiment performante mais aussi très cher, qui n’est louée qu’à des professionnels du métier. C’est lorsque l’on utilise une tronçonneuse que le travail est un peu plus délicat, la méthode se corse :

1- Détermination du point de chute

cibleL’abattage d’arbre commence par le fait de déterminer la direction du point de chute de l’arbre : où va-t-il atterrir une fois au sol, de manière à ce qu’il ne cause pas de dommages collatéraux ? Ainsi, certains arbres ont tendance à pencher.

Dans ce cas, il est fort à parier qu’une fois la coupe réalisée, l’arbre ou ce qu’il en reste tombera du côté où il penche. Toutefois, il est aussi nécessaire de prendre en compte l’environnement et notamment le sol : est-ce qu’il est orienté vers une pente, auquel cas il risque de rouler, y-a-t-il d’autres arbres à proximité que vous voulez conserver, etc…

Il est aussi important de nettoyer en amont tout ce qui peut nuire au travail, à savoir des éléments en bas de l’arbre comme de la mousse ou du lichens mais aussi au sol, qui pourraient empêcher l’élagage des branches par la suite et le découpage de l’arbre.

2- Zone de repli

Il est aussi important de prévoir une zone de repli, où l’on peut se mettre à l’abri dès lors que l’arbre est coupé, pour limiter au maximum les risques. Cette zone doit s’établir de manière suffisamment éloignée par rapport au point de chute prévu, à savoir aux alentours de 135° de part et d’autre.

Il est important de vérifier que rien ne traîne dans cette zone, ce qui pourrait entraver une éventuelle fuite en cas de besoin autrement. A savoir que l’arrière de l’endroit de coupe de l’arbre n’est pas un point sûr puisque ce dernier peut reculer au cours de sa chute.

3- Passage à l’acte

homme-equipe-qui-va-couper-un-arbreUne fois que tout a bien été étudié, vu en amont et dégagé, on peut alors commencer à couper :

  • On commence par une coupe horizontale d’une profondeur d’1/5 ème par rapport à la largeur de l’arbre. On coupe donc sur une distance minimale au départ. Ceci en se mettant au niveau du point de chute, dans la direction où on a prévu qu’il tombe.
  • Ensuite, il est nécessaire de faire une coupe oblique orientée environ à 45 degrés, qui va rejoindre cette première coupe, comme si on voulait former un triangle, à partir du même côté.
  • Enfin, il va falloir se placer de l’autre côté et refaire une coupe oblique de 45 degrés qui va rejoindre la coupe initiale (donc couper sur les 4/5 èmes restants).

Précisons toutefois qu’il est possible d’inverser les deux premières coupes : on peut commencer par la coupe oblique puis enchaîner avec la coupe horizontale. A savoir également que durant ces étapes, il se peut que l’on s’y reprenne à plusieurs fois en fonction du matériel que l’on a et du diamètre du tronc.

Il peut ainsi y avoir plusieurs coupes à l’oblique sur un même côté pour faciliter la découpe. Une bonne tronçonneuse pourra assurer une coupe du tronc en une seule fois.

4- finissions

abattage-d-arbre-et-debitageL’abattage d’arbre ne s’arrête pas là, il va falloir ensuite dégager l’arbre du terrain. Et pour ce faire, il faut couper les branches et le tronc en plusieurs morceaux (ce qu’on appelle le débitage) mais aussi s’occuper de la souche de l’arbre (la partie qui reste dans la terre avec les racines) que l’on doit déraciner.

Pour enlever la souche, un appareil spécifique existe : la dessoucheuse. A savoir qu’il est possible de la louer mais que cela a un coût relativement élevé (il faut compter plus de 250 euros en moyenne). Mais les professionnels d’abattage d’arbres peuvent aussi simplement se servir d’une pelleteuse.

5 – alternatives et démontages

homme-qui-grimpe-a-l-arbre-avec-cordages-pour-le-couperA noter qu’il est possible que les professionnels utilisent une autre technique pour couper un arbre. Ils peuvent ainsi commencer en amont par élaguer (ou couper les branches des arbres), de manière à limiter les risques une fois que l’arbre sera en train de tomber et en fonction de la situation qu’ils rencontrent. Vous avez dû d’ailleurs certainement déjà en voir dans des nacelles élévatrices ou équipés de cordes.

Ils peuvent aussi procéder à ce qu’on appelle le démontage de l’arbre, en enlevant notamment la partie haute de l’arbre ou une partie de celle-ci par exemple pour orienter la chute si l’arbre n’est pas penché naturellement, pour modifier son centre de gravité ou si des obstacles se dressent en hauteur.

Il peut être d’ailleurs totalement démonté sans qu’on le fasse tomber entièrement, étape par étape, si la place au sol n’est pas suffisante pour l’accueillir quand il va tomber sans qu’il ne fasse de dégâts. On coupe ainsi l’arbre de la tête au pied, toujours dans la verticale. Les professionnels utilisent ainsi souvent une grue pour évacuer petit à petit les morceaux de l’arbre.

Prix d’un abattage d’arbre

Le prix d’un abattage d’arbre va varier en fonction de plusieurs paramètres dont le fait de le faire vous-même (ce qui n’est pas conseillé) ou si vous faites appel à une entreprise spécifique.

Tarif d’intervention d’une entreprise d’abattage d’arbre

Les prix pratiqués par ces sociétés spécialisées varient, c’est pourquoi il peut être intéressant de faire plusieurs demandes de devis d’abattage d’arbre afin de trouver chaussure à votre pied. Bien entendu, en plus des disparités de prix pratiqués au sein même des entreprises, le coût de l’intervention va dépendre du nombre d’arbres et de la difficulté de la tâche à entreprendre.

demontage-d-un-arbre-par-le-hautAinsi, plus les arbres sont grands et plus cela va demander de temps, de même si le ou les arbres sont localisés près d’infrastructures. Le type d’arbre peut d’ailleurs aussi influencer sur le tarif annoncé.

A savoir également que si des insectes du types abeilles ou guêpes ont élu domicile au sein des ces arbres, il faudra en amont les faire partir ou le professionnel qui interviendra devra faire appel à quelqu’un d’autre pour régler ce détail, ce qui pourra avoir une incidence sur le prix de votre facture.

Pour vous donner un ordre d’idée, l’abattage d’un arbre peut en moyenne coûter 60 euros le stère de bois abattu (équivalent à 1 mètre cube), sans enlèvement ni dessouchage. Cela dépend donc aussi de la formule que vous choisissez puisque vous pouvez très bien décider de vous occuper vous-mêmes du reste, une fois que l’arbre est abattu.

Sachez que cela pourra vous coûter de 100 euros à plus de 1000 euros, vous ne pourrez déterminer le prix exact pour faire couper un arbre qu’en ayant fait faire une estimation de votre projet au préalable, auprès de professionnels.

Si vous le faites vous-même :

materiel-casque-anti-bruit-incorporeVous pouvez l’envisager si l’arbre en question n’est pas très grand, qu’il est isolé et que les risques sont donc limités. Mieux vaut faire appel à une entreprise dès qu’il s’agit d’un ou plusieurs arbres géants qui atteignent une hauteur importante, avec un diamètre de tronc très gros.

Il serait en effet préjudiciable de vous prendre un coup de tronc ou de grosse branche. Par contre, vous pouvez très bien envisager de réaliser vous-mêmes les finissions pour réduire les coûts, une fois que l’arbre est à terre.

Dans tous les cas, si vous décidez quand même de le faire vous-mêmes, sachez que cela vous coûtera une bonne tronçonneuse, des gants de protection anti-coupure et une tenue spécifique, éventuellement un casque et des bouchons d’oreille (ou un casque anti-bruit).

A savoir qu’une bonne tronçonneuse pourra vous coûter au minimum dans les 200 euros, la tenue complète avec les gants tout juste un peu moins de 100 euros, le casque avec lunettes et anti-bruits aux alentours de 60 euros, soit un coût total d’un minimum de pratiquement 400 euros.

Quand couper un arbre ?

Généralement, la période la plus propice pour réaliser cette rénovation du jardin débute à partir du printemps et peut aller jusqu’en Automne. Bien qu’on puisse y avoir recours toute l’année. Suivant le type d’arbre à couper également, certains moments pourront aussi être plus propices que d’autres.

arbre-au-debut-de-l-automneEn effet, par exemple pour les arbres de type feuillus qui produisent une grosse quantité de sève à certaines période, il peut-être préférable de les couper en automne ou en hiver. L’absence de feuilles peut aussi aider notamment lors du processus d’ébranchage.

En soi, il est important que les conditions météorologiques s’y prêtent : à savoir qu’il ne faut pas qu’il neige ou qu’il pleuve, qu’il y ait du brouillard ou un fort vent. Simplement parce que cela rend l’abattage plus difficile et moins certain. En outre :

  • Le vent peut empêcher l’arbre de tomber dans la bonne direction,
  • le brouillard empêche de voir nettement, il serait dangereux de couper un arbre alors que quelqu’un passe à proximité et qu’on ne l’a pas vu (ou un animal d’ailleurs).
  • La pluie et la neige pourraient faire glisser les professionnels qui s’y attèlent ou vous-même, ce qui peut être très dangereux avec une tronçonneuse en main. Qui plus est, les travaux extérieurs ne sont pas agréables dans de telles conditions

Le moment idéal pour couper un arbre dépend donc du type d’arbre mais aussi des conditions climatiques à l’instant T.

Réglementation pour l’abattage des arbres

image-d-un-bonhomme-reglementationAbattre un ou plusieurs arbres peut nécessiter une autorisation, ne serait-ce parce qu’il y a un risque que cela endommage les voiries et matériels de la commune. En outre, il se peut qu’il faille démonter les lignes électriques et téléphoniques, ainsi que couper l’électricité.

Il est nécessaire de vous renseigner auprès de vote mairie pour en connaître les tenants et les aboutissants. En outre, sachez que les société de type EDF ou France Telecom peuvent vous obliger à couper un arbre si ce dernier s’avère dangereux pour leurs infrastructures. De même, la mairie peut également vous y obliger dans la mesure où la sécurité est mise en jeu, par exemple s’il se situe dans un virage et qu’il gêne la visibilité.

Votre voisin peut aussi être à la base d’une demande d’abattage vous concernant, si l’arbre en question mesure plus de 2 mètres de haut et est implanté à moins de 2 mètres de sa propriété. Ceci sauf en cas de copropriété ou de PLU (Plan Local d’Urbanisme) et autres exceptions. Vous pourrez notamment en savoir plus en consultant les articles 671 et 672 du code civil.

Dans la majorité des cas, vous n’aurez tout de même pas besoin d’autorisation, sauf si vous possédez une forêt. En effet, si vous êtes le propriétaire d’une forêt et que vous voulez couper un ou plusieurs arbres pour d’autres raisons que leur consommation (pour chauffer votre maison), vous devez à tout pris faire une demande légale à partir du formulaire Cerfa n°12530*03, accessible ici.

Toutefois, pour avoir l’esprit tranquille, vous pouvez tout de même envoyer une lettre à la mairie avec accusé-réception demandant l’autorisation d’abattre un ou plusieurs de vos arbres. Dans tous les cas, la mairie aura un délai d’un mois pour vous répondre et en cas de refus, elle devra justifier sa décision.

 

Related posts

Leave a Comment