Mérule : diagnostic et traitement

La mérule est un champignon qui apparaît parfois dans les maisons, surtout dans les anciennes constructions. Véritable fléau une fois qu’il est installé, il faut à tout prix s’en débarrasser pour éviter toute dégradation de votre intérieur. En outre, à terme, cela peut entraîner une démolition complète de la toiture, ce qui n’est pas très enviable. Qui plus est, plus le diagnostic mérule est fait tard et plus le traitement coûtera cher.

Voici un nouvel article sur Rénovation Utile à partir duquel vous pourrez trouver des réponses à vos questions concernant ce champignon ravageur.

Comment reconnaître la mérule ?

Qu’est-ce que c’est ?

merule-sur-un-murLa mérule, dont la plus connue et répandue est la mérule pleureuse, est un champignon lignivore. C’est à dire qu’elle se nourrit de bois et entraîne sa dégradation. Nous l’avons dit, cela peut être risqué pour votre habitation, surtout au niveau du toit et de la charpente puisque cette partie est faite de bois en grande quantité.

A l’origine, le champignon est présent directement dans la nature (et permet d’ailleurs d’éliminer les bois morts). C’est lors de la construction que ce dernier est ramené dans l’habitat.

Il faut souligner le fait que la mérule pleureuse est capable de traverser les constructions qui ne sont pas faites de bois, bien qu’elle ne va pas s’en nourrir et donc ne pas entraîner leur dégradation directe. Cela lui permet en fait d’atteindre d’autres pièces de bois par la suite.

C’est un peu comme les fraises qui se propagent très facilement, sauf que là il s’agit de champignons et que cela peut devenir nettement plus contraignant. Surtout lorsque l’état de l’infestation est tellement avancée que des poutres ont pu commencer à craquer.

Comment elle se développe ?

humidite-sur-une-vitreIl faut savoir que la mérule a besoin de conditions propice pour se développer et croître. Ainsi, elle peut rester en dormance pendant un bon bout de temps avant de pointer le bout de son nez.

En outre, il y a un lien avéré entre l’humidité d’une maison et son risque d’apparition, tout comme le salpêtre d’ailleurs. Ainsi, dès que le taux d’humidité dépasse les 22%, les risques sont accrus. Dépassé les 40% d’humidité par contre, ce n’est plus favorable à son expansion.

De même lorsque la pièce n’est pas très bien aérée, confinée et obscure, c’est un environnement plus propice pour son développement.

Les signes avant-coureur

Certains signes peuvent vous faire penser que la mérule est peut-être installée. L’une des caractéristiques est l’odeur de la mérule. Elle a tendance à « sentir fortement le champignon ». Ceci dit, l’odeur à elle toute seule ne suffit pas pour identifier ce champignon en particulier.

merule-pleureuse-au-plafondLe bois qui se détériore est un autre des signes auxquels il faut faire attention. Souvent, ce dernier à tendance à se déformer. Qui plus est, c’est un champignon qui se développe en faisant des filaments de couleur blanche. Vous pourrez donc voir apparaître des ramification le long des bois qui peuvent prendre l’aspect du coton.

Il est également possible d’observer une couleur brune-orangée au centre d’un halo blanc. Ne vous attendez donc pas à voir un champignon du type « champignon de Paris », avec un pied. C’est une tâche plus ou moins large qui donne l’impression de s’étendre, avec un relief souvent peu marqué, comme si quelque chose avait coulé (d’où le nom de pleureuse pour la forme principale).

 

Le diagnostic mérule

Que faire en cas de mérule ?

diagnosticDans un premier temps il ne faut pas hésiter à faire réaliser un diagnostic. Ce dernier n’est pas obligatoire lorsque l’on vend une maison (quoi que ça ne saurait tarder dans les années à venir), mais peut s’avérer être d’un grand secours si votre habitation en est atteinte.

Seul un professionnel pourra certifier avec certitude que ce champignon est présent dans votre charpente, même si vous pensez en reconnaître les signes.

Faire intervenir un professionnel vous permettra aussi de ne pas débourser de l’argent inutilement dans un traitement si jamais ce n’est pas la cause de ce que vous pouvez observer au niveau de votre toiture. Qui plus est, il sera à même de vous dire :

  • si votre problème est vraiment lié à la mérule,
  • ou s’il s’agit d’un autre type de champignon,
  • les risques encourus,
  • et la manière dont vous pouvez vous y prendre pour éradiquer le problème définitivement.

Comment cela se déroule ?

image-d-un-bonhomme-reglementationGlobalement une personne de l’entreprise certifiée que vous aurez mandatée se déplace, observe les signes et vous remet son diagnostic par la suite. C’est d’ailleurs similaire aux autres diagnostics que vous pouvez réaliser comme pour la présence d’amiante ou la performance énergétique par exemple.

Ce diagnostic se veut complet et doit contenir des informations telles que la cause de son apparition, l’ampleur des dégâts éventuels, les risques et solutions que vous pouvez envisager pour vous débarrasser de la mérule dans votre maison.

Vous achetez une maison, pouvez-vous demander à ce qu’un diagnostic soit établi ?

Comme nous l’avons vu, le diagnostic mérule n’est pas obligatoire. Cependant, rien ne vous empêche de demander à ce que le diagnostic soit fait, surtout si vous habitez dans une région à risque. En effet, certains territoires en France sont plus sujets à ce type de problématique.

C’est le cas notamment pour le Nord et l’Ouest de la France, où se champignon des maisons a élu plus facilement domicile. Si vous avez le moindre doute parce que vous avez pu remarquer des traces d’infiltrations, d’insalubrité ou encore de moisissure, n’hésitez pas, c’est important puisqu’il pourrait s’agir de votre futur logement.

Prix du diagnostic mérule

combien_ca_couteLe prix du diagnostic mérule va dépendre bien entendu de l’entreprise à laquelle vous allez faire appel et de la concurrence qu’il y a dans votre secteur. C’est la raison pour laquelle il est toujours intéressant de faire des demandes de devis auprès des entreprises compétentes.

Ceci dit, ce n’est pas le seul élément qui va jouer sur le tarif final. En effet, cela va dépendre aussi de la superficie à analyser, et de la complexité de la tâche de manière générale. En moyenne il faut néanmoins compter autour de 300 euros, bien que le prix soit variable.

 

les traitements contre la mérule

traitementAttention, parmi les choses qu’il ne faut pas faire si vous suspectez la présence de mérule dans la maison, c’est de vouloir la nettoyer et la tuer avec de l’eau de javel. Cette dernière vient à bout de beaucoup de choses mais est malheureusement un facteur de croissance pour cette espèce de champignon.

De même, n’essayez pas de l’enlever en grattant sans traitement, car vous allez libérer encore plus de spores, ce qui pourra conduire à une meilleure dissémination et amplifier également le phénomène au final.

Les solutions qui peuvent être mises en place

traitement-anti-meruleLors d’une intervention, le professionnel devra injecter et pulvériser un fongicide spécifique, solution qui permet de tuer les champignons. Il emploiera d’ailleurs un fongicide prévu pour tuer la mérule, qu’il injectera tous les 20cm², au niveau de la charpente si c’est là où l’infection fait rage. Pour ce faire, il pourra avoir besoin de trouer les bois à traiter.

A savoir qu’au préalable il devra aussi enlever les bois déjà atteints si l’état est trop critique et les brûler ou alors simplement les renforcer. Il devra aussi décaper et brosser les murs, ainsi que toutes les surfaces qui sont atteintes. Il pourra aussi être amené à trouer les murs, etc…

A noter qu’il n’y a pas que les bois atteints qui devront être traités mais aussi les bois sains de manière à prévenir toute éventuelle apparition.

Une alternative consiste à chauffer l’air de la pièce, au dessus de la température de résistance de la mérule, soit 50°C. Mais ce n’est pas le traitement le plus répandu.

Prix du traitement

prix-du-traitementLe traitement de la mérule coûte vraiment cher. Qui plus est, un professionnel est obligé d’intervenir. Ainsi, une seule poutre peut très bien vous coûter plus de 5000 € de budget. Ce qui chiffre très vite sur une charpente entière. Et plus la maison est grande, que la surface atteinte est importante, plus cela peut chiffrer (plus de 40 000 euros).

Nous vous conseillons de faire appel à une entreprise certifiée en CTB-A+ pour limiter les coûts. Cela vous garantit en effet que pendant 10 ans votre habitation sera exempt de mérule. Si dans les 10 ans après l’intervention le champignon repointe son nez, l’intervention sera complètement gratuite. D’où l’intérêt de faire attention à ce détail et de bien choisir son entreprise.

A savoir qu’en principe, votre assurance habitation ne couvrira pas les frais liés au traitement de la mérule. Votre unique recours dans ce cas est si jamais cela a fait suite à un dégât des eaux.

D’ailleurs, si vous avez acheté votre maison et que vous vous êtes rendu compte après que la mérule est arrivée, si l’ancien propriétaire vous a caché un dégât des eaux, vous pouvez engager des poursuites contre ce dernier pour essayer d’obtenir dédommagement.

Impacts sur la santé

ventoline-pour-l-asthmeLa mérule n’est pas inoffensive, d’où l’importance de la traiter dès qu’on en a connaissance. En effet, outre l’odeur nauséabonde de champignon qu’elle dégage, elle peut notamment engendrer des problèmes respiratoires et d’allergie pour les occupants de la maison (tout comme l’humidité qui est à l’origine de son développement).

La toucher ne vous posera pas de problème, même s’il est toujours préférable de porter des gants. A savoir que par contre celle-ci est très toxique si on l’ingère. Si un enfant en consomme par mégarde, les conséquences peuvent être graves.

 

En conclusion

Ainsi, la mérule est un véritable fléau qui sévit dans plusieurs régions de France mais qui peut être pris en main et traité. En outre, sa présence est un danger en soi non seulement pour les habitations dont certaines parties peuvent s’écrouler avec la dégradation du bois, mais aussi pour les habitants puisque sa présence engendre des problèmes de santé.

Un diagnostic mérule (qui n’est pas obligatoire à ce jour) devra être effectué pour en connaître la cause, bien identifier sa présence, et entreprendre les actions pour s’en débarrasser. Les traitements existants sont essentiellement d’ordre chimiques avec l’emploi de produits spécifiques anti-fongiques.

Le prix d’une intervention va varier (c’est pourquoi il est d’ailleurs utile de comparer les tarifs), mais même si cela peut s’avérer très coûteux, il y a la garantie d’un traitement efficace sur le long terme.

 

 

 

 

Related posts

Leave a Comment